LES CÔTES DE LA CHARITÉ

Vignobles

Territoire en marge de la Bourgogne et ses vins, le sillon ligérien était originellement disposé à honorer Bacchus. Ici, ce n’est pas à proprement parlé une terre de vignes, mais ces parcelles viticoles recèlent des pépites à déguster, avec modération.

Des Coteaux Charitois aux Côtes de La Charité

 

Qui dit coteau, dit exposition… et le plus souvent à terroir viticole. Côté charitois, on a vite compris que les hauteurs ligériennes exposées à l’ouest étaient propices à la viticulture, et ceci, dès le Moyen-Âge. Le vin des moines bénédictins était loin d’être un classique vin de messe, et lors du développement du vignoble au XIVe siècle, ce breuvage béni se retrouvait souvent sur les bonnes tables d’ici et d’ailleurs. Bon an, mal an, le vin est devenu plus qu’une dive boisson, il est devenu patrimonial. Mais le phylloxéra a tout détruit dans les années 1880, anéantissant les vignerons et leurs rêves vinicoles. Quelques ceps ont bien été plantés de ci, de là, mais le plus souvent ces micro-parcelles ne satisfaisaient alors qu’une consommation personnelle. Le coup de rouge entre amis entre deux coups de bêche.

Renaissance du vignoble : « variété,  typicité, complexité aromatique »

 

En 1980, un petit groupe de gentilshommes des vignes décide que le vignoble charitois doit revivre en créant un syndicat viticole. Certainement inspirés par Bacchus, ils vont replanter des vignes en modifiant quelque peu la donne ou plutôt le lieu du berceau déplacé à l’est de La Charité, principalement sur les communes de Nannay, Chasnay, La Celle-sur-Nièvre. Le cépage a changé aussi, il s’est « bourgognisé ». Du sauvignon, on est passé au chardonnay pour le blanc et au pinot noir pour le rouge (90 % des surfaces du terroir). De cette nouvelle alchimie allait naître en 1986 : le « coteau charitois ». En 2011, il change d’appellation et devient « Les Côtes de La Charité ».

 

 

Actuellement, « nos vins se distinguent par leur variété, leur typicité, leur complexité aromatique » parole de vigneron du cru. Vous avez en effet le choix entre vin blanc, vin rouge, vin gris et rosé et même de vins mousseux. Toutes les informations sur le site « Côtes de La Charité ».

Découvrir les Côtes de La Charité

 

On peut déguster les Côtes de La Charité sur les tables des restaurants du coin mais aussi aller directement sur les domaines des viticulteurs qui vous feront un plaisir d’ouvrir les portes de leurs caves. Une autre façon de découvrir cette dive bouteille : les visites oenotouristiques de Vinitour Centre-Loire qui vous proposeront d’appréhender le vignoble du cep au verre.

© 2019 Office de tourisme La Charité-sur-Loire, Bertranges, Val de Nièvres

Mentions légales