La Forêt des Bertranges
Située à moins de 5 km de La Charité-sur-Loire, la forêt des Bertranges est la seconde chênaie de France, après la forêt de Tronçais. Elle offre de multiples possibilités de découverte à pied ou à vélo.

La seconde chênaie de France

Histoire
Offert dès 1121 au prieuré de La Charité-sur-Loire, ce massif forestier devait être agrandi à plusieurs reprises avant de devenir forêt domaniale à la Révolution. La forêt des Bertranges s’étend aujourd’hui sur près de 10 000 hectares et abrite une faune et une flore des plus riche.

Economie
Une activité économique importante autour de la filière bois est toujours présente dans le secteur industriel nivernais et charitois, avec des scieries, usines de transformation du bois, fabriques de merrain ou tonnellerie.

A découvrir
En toute saison, le promeneur averti ou amateur pourra profiter du charme de la forêt, de ses hautes futaies de chênes plus que centenaire, de ses clairières, et se reposer près de l’une de ses fontaines. Peuplées de nombreux cervidés, et traversées par des sentiers de petites et grandes randonnées (dont le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle), les Bertranges attirent les promeneurs par ses circuits ombragés qui se pratiquent à pied, à vélo ou à cheval. L’automne reste la saison de prédilection pour la découverte du milieu : cueillette de champignons, brame du cerf…
Des endroits privilégiés sont incontournables pour tout visiteur en Bertranges :
- le rond point de la réserve, point de départ de nombreuses balades,
- les différentes fontaines : de la Vache, des Bougers ou de Vaux…

Vestiges du passé métallurgique

Outre les métiers du bois, la forêt a également été l’objet d’une activité métallurgique très intense, aujourd’hui totalement disparue. Le fer qui y était extrait a permis le développement d’une activité très prospère, en témoignent encore le nom de certains villages ou lieux-dits (Beaumont-la-Ferrière, Saint-Aubin-des-Forges…) ou d’anciens domaines des forges avec vestiges de hauts fourneaux et retenues d’eau chargées de les alimenter.
Le fer était ensuite transformé pour l’industrie lourde (ancres de marine, par exemple) ou pour la fabrication de limes (le musée municipal de La Charité en possède une très belle collection). Le port de La Charité, très actif au temps de la navigation de Loire a permis le développement de l’activité métallurgique, Loire et Bertranges ont toujours été liées, donnant ainsi une réelle identité patrimoniale au Pays Charitois.

Randonnées

L’office de tourisme propose des fiches de randonnées cyclo ou pédestre (1€), pour découvrir la forêt des Bertranges. Parmi elles :
Côté pédestre, le circuit Fontaines en Bertranges au départ du bourg de Raveau, permet de découvrir la forêt par ses grandes allées cavalières et passe devant 3 fontaines : les Bougers, la Vache et les Vaquets. 11 kms.
Côté cyclo, l’itinéraire Fougères et Champignons, au départ de La Charité, traverse la forêt par le village de Raveau jusqu’à Murlin. 28 kms.
Renseignements : office de tourisme.

Instant nature vous propose des soirées brame du cerf à la lanterne et des sorties pour découvrir les champignons de nos forêts. Différentes thématiques au fil des saisons.
Plus d’information sur Instant Nature

Les clubs de randonnée, Les Bottes de Chaulgnes et Raveau Rando situé dans les villages de Chaulgnes et Raveau, propose des randonnées en Bertranges, généralement au départ du bourg.
Les Bottes de Chaulgnes : 06 32 21 77 35 - Monsieur Bottine
Raveau Rando : 03 86 70 37 97 - Monsieur Leblond
Programme du 3ème trimestre

JPEG - 57.2 ko
Forêt des Bertranges
JPEG - 41.7 ko
Ecureuil en Bertranges
JPEG - 16.5 ko
Randonnée en Bertranges
PNG - 148.4 ko